RICHESSES > OBJETS

Publicité des années 50. Le mot anglais caddie (ou sa variante orthographique « caddy ») peut désigner un garçon (un « cadet ») chargé de transporter les clubs de golf d'un joueur de golf, soit en portant le sac contenant les clubs, soit en tirant celui-ci sur un petit chariot. C'est ainsi que le « chariot de caddie », puis « caddie » tout court, est entré dans la langue française, et apparaît en 1952 dans le dictionnaire Le Robert sous cette définition : « petit chariot métallique pour transporter les denrées dans les libres-services et les bagages dans les gares ou les aéroports ». C'est un objet emblématique de la Société de consommation.

1

Milliards de voitures dans le monde

Une autre approche en 2019 de la part d'un Street Artiste (Monsieur BMX), qui a récupéré des cadis abandonnés pour en faire des oeuvres solidaires !

Les dieux sont tombés sur la tête de James Uys (1980) 

Comment un simple objet, une petite bouteille vide de Coca Cola en verre, s'empare des esprits et devient perturbant.

LES OBJETS

Il est possible de mourir pour une montre ou un téléphone portable. Les Objets, biens valorisés suscitent toujours autant de convoitise surtout bien-sûr quand ils sont visibles et qu'ils peuvent se revendre facilement. La société industrielle permet la production de masse de nombreux objets de toutes sortes auxquels s'attachent leurs propriétaires #Populations. Des choses possédées mais qui finissent parfois par posséder leur propriétaires. Et dans certains cas les inspire dans leur vision du monde comme George Sand [X George Sand et le monde des objets, Classique Garnier, 2021]  Il n'existe pas de statistiques de suivi de ces objets, ils représentent une masse de choses inconnues dont une partie finit dans les brocantes, une autre dans des déchetteries et l'autre reste secrète dans les greniers ou les placards.

Parmi les plus symboliques, se trouvent ceux pourvoyeurs de liberté : évidemment la voiture dans les années 60, le smartphone dans les années 2000. Ils donnent aussi la possibilité d'adhérer à un mode de vie, à une #Culture comme l'American Way of Life symbolisé par le Jean,  la voiture et la musique. Depuis les année 2010, ces objets deviennent moins populaires. La voiture devient à partir des années 2010 critiquée pour des raisons écologiques #Environnement, particulièrement en Europe et les objets de consommation suspectés de ne pas respecter des principes éthiques. On s'intéresse désormais à leur fabrication, à leurs composants #Matières premières et d'où ils proviennent #Commerce International.

 
Malgré des inégalités de revenus considérables, une grande partie de l'humanité a pu disposer d'une télévision, d'un smartphone et d'une voiture ou a minima d'un deux roues (vélo) dès les années 90. Le digital leur a offert ensuite la possibilités d'échanger ces objets (eBay et leboncoin.com). Curieusement, sauf pour les mobiles et les voitures, les objets de consommation font rarement l'objet d'études économiques et sociologiques passionnantes et crédibles.

Ces objets passent de main en main et connaissent des niveaux de durabilité de plus en plus courts. L'obsolescence programmée est l'une des conséquences décriée de la société de consommation. 

A coté des milliards de biens issus de processus industriels, existent des objets produits sur mesure, des objets d'arts #Cultures, uniques qui méritent de s'y attarder.

Beaucoup d'objets deviennent aussi complètement numériques (photos, souvenirs, correspondance, lecture, etc) ce qui fait que cette richesse sera stockée sur une clé usb de quelques terra octets et sera l'objet de droits spécifiques type NFT. Pour la première fois, dans des familles organisées du futur, il sera possible de voir des vidéos de ses ancêtres en HD en remontant des siècles, voir un jour à des millénaires.


Mais finalement, la chose la plus utile et durable, reste le logement produit par le secteur #Immobilier, très gourmand en termes de #Matières premières et d'#Energie. Une Richesse spécifique qui mérite une approche particulière comme pour la #Finance.

OBJETS

VETEMENTS - VEHICULES - MOBILES - SOCIETE DE CONSOMMATION - CYCLES DE VIE DES PRODUITS - LA MODE - COMMENT PRODUIRE - RECYCLAGE - PROPRIETE VERSUS USAGE - DESIGN - BIENS NECESSAIRES - OBJETS CONNECTES - BATIMENTS STRATEGIQUES - PATRIMOINE CULTUREL - MACHINES UNIQUES


Parmi les ressources disponibles personne n'a jamais fait l'inventaire de ce dont nous disposons. Impossible de recenser toutes les choses produites sur la planète ni de leur donner une valeur gobale, même une valeur d'utililité. Les grandes catégories stratégiques comme les centrales productrices d'électricité ou en lien avec des problématiques majeures comme les voitures avec l'environnement méritent quelques mots. C'est aussi l'occasion de se penser sur les objets de consommations pour lesquels de trop nombreux consommateurs s'endettent et perdent leur temps à aller les acheter en voiture dans des centres commerciaux éloignés.


On estime par exemple qu’un Allemand moyen possède 10 000 objets


Ce que relève Ramzig Keuchyan

Il peut aussi y avoir un sens positif qui consiste à distinguer deux types de besoin : les besoins vitaux, qui sont en petit nombre, comme manger, boire, dormir, ne pas avoir froid, respirer un air non pollué, et les besoins qu’André Gorz, philosophe et cofondateur du « Nouvel Observateur » en 1964, appelait « qualitatifs ». Ceux-là doivent être satisfaits en vue de ce que les philosophes appellent une « vie bonne » mais on peut considérer qu’ils sont artificiels. Le besoin de musique par exemple. Ce n’est pas vital. On peut faire sans. 

Mais que serait une vie sans la musique ? Ces besoins relèvent de la culture, ils adviennent historiquement et sont essentiels à nos vies : il y a là un champ de réflexion relativement absent du discours de l’écologie politique. Dans les années 1960-1970, la réflexion sur le sujet était bien plus sophistiquée.


Vêtements

xxxxx



Véhicules et moyens de transport

Dans les années 60, une centaine de millions de voitures circulaient dans le monde. En 2017, ce chiffre se rapprochait du milliard auquel il faut ajouter au moins 300 millions de camions et bus. Aux Etats-Unis, on dénombre plus de 800 véhicules pour 1000 habitants. La capacité de production mondiale s'élève à 90 millions d'unités par an dont au moins 17 millions par les chinois. En France, le taux d'émission de CO² en g par km est tombé de 175 à 110 entre 1995 et 2017 sans grande différence entre diesel et essence. Objectif européen de 95g en 2021 atteignable. En France une voiture parcoure en moyenne 13 000 km (gros écart entre diesel et essence) ce qui fait environ 1 milliard de tonnes à comparer à 35 milliards pour les émissions liées à l'énergie, la Chine représentant 27% de ces émissions en 2017 selon le BP statistical review of energy.


Mobiles


Téléphones, tablettes, ordinateurs et data-centers

Ils consomment 10% de l'énergie produite sur la planète.

La rupture provient de la généralisation des smartphones en lien avec l'augmentation de la capacité des réseaux en data. Vulnérabilité électromagnétique. Fin 2017, on dénombrait 5 milliards d'abonnés à un téléphone mobile et dont la moitié détenait un smartphone .


Critique de la société de consommation

Ouvrage novateur car écrit en 1968 (43 ans...), Jean Baudrillard y décrit l'avènement des objets de consommations "des bidules, des gadgets" et également des intérieurs de maison qui se ressemblent -dans une fonction utilitariste- quitte à y perdre leur véritable "âme" pour "l'ambiance" plus marketing.

Premier ouvrage de Baudrillard, prélude évident à son second ouvrage "La société de consommation" (en 1970), d'ailleurs la seconde moitié du "Système des objets" est très proche de la critique du système de production et donc des modes de vie de la société contemporaine.

Cette analyse critique peut sembler évidente, en 2011, mais il fallait avoir le "flair" intellectuel de sentir le basculement qui s'amorçait à cette époque et qui n'était pas clairement identifié. Dans la même veine, Michel Clouscard dans "Néo-fascisme et idéologie du désir" (en 1973) avait compris l'aliénation nouvelle qui s'installait. 
Néanmoins, l'on peut mettre une réserve sur le Freudo-Marxisme de Jean Baudrillard, qui se révèle assez risible lorsqu'il voit "la forme phallique dans une lampe etc.", son analyse juste se servant parfois de l'outil marxiste et alourdie inutilement par ce freudisme. De plus, l'écriture de Baudrillard est assez débridée et sympathique pour un essai, mais parfois les phrases sont un peu longues (pas assez de virgules) et rendent les propos moins intelligibles.



Moyens de production : les usines, infrastructures et déchets



Déchets



Habitat 


Mobiliers


Bien d'équipements

L'électroménager et les outils ont considérablement augmenté la qualité de vie des ménages et des travailleurs manuels pour ceux qui n'ont pas été remplacés par des machines. 

Le confort 


Biens de consommation

La liste serait trop longue. Evidemment en lien avec la société de consommation et au mode de vie. La liste serait trop longue. Evidemment en lien avec la société de consommation et au mode de vie. La quête d'objets de toutes sortes devient la finalité de beaucoup de consommateurs. Textiles, jouets, accessoires etc. Dans les années 2000, le nombre de référence a augmenté de l'ordre de 50%. Ainsi on passe en moyenne de 200 à 300 références par famille de rayon. Trouver un gel douche, c'est choir parmi 270 références dans un hypermarché. Et un hypermarché regorge de près de 100 000 références.


Revenons plus particulièrement sur les biens immobilier et plus largement sur le secteur [Immobilier]. Secteur particulier très imbriqué avec la politique, la finance et l'environnement.


Bâtiments stratégiques

Les Etats-Unis, L'Europe (France, Allemagne et Angleterre) avec La Chine et Le Japon détiennent quasi exclusivement les sites stratégiques mondiaux :

Principaux aéroports (Atlanta, etc) :

Supercalculateurs :o    En janvier 2013, les systèmes Ada et Turing, construits par IBM, sont installés à l'Institut du développement et des ressources en informatique scientifique (IDRIS) d'Orsay. La somme de leur puissance dépasse le pétaFlops.

En mars 2013, le supercalculateur Pangea13 détenu par Total est inauguré, devenant le système le plus puissant jamais installé en France. Sa puissance de calcul s'élève à 2,3 pétaFlops, équivalant à celle de 27 000 ordinateurs de bureau réunis.
o    Depuis 2010 les Chinois, les Japonais, les Suisse et les Américains disposent de quelques supercalculateurs de capacité de 10 à 33 PFLOPS

       
Centres de recherches

 Les Laboratoires Sandia (Sandia National Laboratories)

Ils sont parmi les principaux laboratoires nationaux du département de l'Énergie des États-Unis. Gérés par la Sandia Corporation, filiale du groupe Lockheed Martin, les laboratoires sont présents sur deux sites : l'un à Albuquerque au Nouveau-Mexique et l'autre à Livermore en Californie et gère en partie l'usine Pantex de démantèlement d'armes nucléaires

Leur mission principale est de développer, réaliser et tester les composants non nucléaires des armes nucléaires des États-Unis. Leurs autres missions de recherche et développement portent sur les programmes énergétiques et environnementaux.

Ils ont notamment développé la Z machine, le plus puissant générateur de rayons X au monde, destiné aux tests de vieillissement des armes nucléaires, ainsi que le superordinateur ASCI Red, premier ordinateur d'une puissance de calcul supérieure au téra FLOPS.

CERN (L'Organisation européenne pour la recherche nucléaire, aussi appelée laboratoire européen pour la physique des particules et couramment désignée sous l'acronyme CERN, est le plus grand centre de physique des particules du monde)

HAARP près de Gakona en Alaska (inspire le Romancier publiquement très à gauche Jean-Paul Jody, La Route de Gakona) – exploitation des travaux scientifiques de Nicolas Tesla dont Jean Echenoz a fait une biographie Des Eclairs parue en 2010 . L’entrepreneur américain Elon Musk a baptisé sa voiture électrique Tesla .

Sites de lancements de satellites (Cap Canaveral, Kourou en Guyane française et Baïkonour en Russie, et le Centre spatial de Jiuquan dans le désert de Gobi en Chine)

Le programme spatial de la Chine possède trois autres ports spatiaux : le centre spatial de Taiyuan (lançant les satellites héliosynchrones), le centre spatial de Xichang et le centre spatial de Wenchang.

Télescopes et radiotélescopes (VLT au Chili, Arecibo à Porto Rico)


Infrastructures (barrages, centrales énergétiques)

Ces actifs figurent dans les comptes des sociétés qui les détiennent. Amortis, leurs valeurs comptables enregistrées dans les comptes ne réfletent pas toujours la réalité. la valeur de marché pouvant être plus élevée ou au contraire plus basse si des investissements de modernisation doivent entrepris ou même à zéro si cela coûte de l'argent d'exploiter à perte un actif. Les nations fortement industrialisées regorgent d'infrastructures modernes mais aussi obsolètes [des effondrements de ponts surviennent de plus en plus souvent]




Patrimoine culturel

Le marché de l'art existe depuis 4 siècles

1700-1850 Les premières collections se constituent pour des acheteurs anglais et français à partir d'oeuvres hollandaises les plus prisées (Rembrandt) mais aussi de récupérations lors des guerres Napoléonienne en Egypte et Italie. C'est à partir de la révolution française que se pose la question de la protection du patrimoine national au sein des cercles intellectuels et politiques. Cela devient possible, entendable puisqu'il ne s'agit plus de la fortune d'un roi mais le bien commun.

1850-1930 Les collections s'ouvrent à de nouveaux artistes, de nombreux courants #Peinture, cette période se termine par la reconnaissance de Picasso et quelques records de ventes.

1930-2010 Les années 30 font souffrir le marché de l'art qui ne rebondit qu'après la seconde guerre mondiale. Des ventes d'oeuvres de Gauguin, Giacometti et Picasso atteignent des sommets. Le record est détenu par Salvatore Mundi de Leonard de Vinci détenu par un prince d'Arabie Saoudite. 450 M USD en 2017. A la même époque, un petit Botticelli peut partir pour 80 M€. Les tableaux les plus chers sont des oeuvres de la seconde moitié du XXème siècle, et la condition pour que les prix s'envolent : un artiste mort.

En 2019 les transactions identifiées s'élèvent à 50 milliards de dollars [X UBS et foire de Bâle The Art Market 2021] : une grosse moitiés par les galeries d'art et le reste par les salles de ventes

On achète pour appartenir presqu'autant que pour posséder. c'est l'effet Veblen [S Distinguin, La Théorie de la classe de loisir, 1899] Le marché s'organise autour d'un drôle de tryptique américano-franco-britannique : les maisons d'enchères sont anglaises (Sotheby's, Christie's, Phillips) détenus par des milliardaires français (respectivement Drahi, Pinault, Arnault) mais les choses se passent à New-York.

Les musées rendent la démocratisation de la culture possible tout autant que sa conservation. Pour certains l'art est la représentation de la grandeur des Etats-Nations. 

Machines uniques

xxxx



SYNTHESE


Vers des formes de "crédit de voyage" ou d'utilisation de biens et services néfastes pour la biosphère ?


Notes 

Premièrement, c'est un assez beau livre, et donc, pas un objet que l'on va facilement jeter ou évacuer. Ensuite, cela donne des idées sur ce que l'on peut faire pour ne pas surconsommer. Les photos rendent plus concret les envies d'éliminer, et de garder. Quelques idées vont à contre-courant de nos idées occidentales, et c'est très bien. Dominique Loreau habite au Japon. Et finalement, tout cela nous sert à nous consacrer plus à ce qui nous intéresse réellement.


Bibliographie


Il n'existe très peu de livres ni d'études sur ce sujet. Les objets depuis leur conception, leur industralisation puis leur consommation et enfin maintenant leur recyclage ne sont pas étudiés.

Les besoins artificiels. Comment sortir du consumérisme, Razmig Keucheyan, La Découverte, 2019
Les nouveaux objets transitionnels: Du doudou de Winnicott à l’iPhone de Jobs, Daniel Marcelli, Eres, 2019
99 objets nécessaires et suffisants, Dominique Loreau, Flamarrion, 2011 
Ces objets insolites ou obsolètes que vous pensiez avoir oubliés, Ariel Wizman, Michel Lafon, 2013
Forme et objet. Un traité des choses, Tristan Garcia, MétaphysiqueS, PUF, 2015
La mémoire des objets, Alexandre de Bothuri, Del Busso, 2015 
L'innocence des objets, Orhan Pamuk, Gallimard, 2012
Comment l'esprit vient aux objets, Serge Tisseron, PUF 2016
Baudrillart
Usages de l'objet : Littérature, histoire, arts et techniques, XIXe-XXe siècles, Marta CaraIon, Champ Vallon Editions, 2014
Le magasin du monde. La mondialisation par les objets du XVIIIème siècle à nos jours, Sylvain Venayre et Pierre Singaravélou, Fayard, 2019
George Sand et le monde des objets, Auteurs collectifs, Editions Classiques Garnier, 2021


Dès le XIXe siècle l'objet est au centre des mutations socio-économiques: il constitue le fondement matériel et symbolique des sociétés de consommation, participe à la modification des structures urbaines et de l'espace visuel collectif et se place au centre des mécanismes bourgeois de valorisation sociale et symbolique. La prolifération des choses configure un univers matériel en perpétuel changement. La littérature, les arts plastiques, les expositions, musées, collections et autres projets de mémoire sont autant de manières de fixer cette matérialité labile et de donner forme aux nouvelles angoisses et obsessions identitaires qu'elle suscite. Dans ce volume, Marta Caraion se propose d'interroger le statut historique, social, esthétique et littéraire de l'objet, de ses usages et de la complexité de ses représentations, depuis les années 1830 jusqu'à nos jours, en rassemblant des études venues d'horizons disciplinaires divers: littérature (José-Luis Diaz, Valérie Stiénon, Anaïs Goudmand, Hugues Marchai, Nicolas Wanlin, Christophe Imperiali, Laurence Guellec, Gaspard Turin), histoire et anthropologie (Manuel Charpy, Camille Lorenzi, Sylvain Venayre, Lancelot Arzel, Nicolas Rieder), histoire de l'art (Philippe Kaenel), histoire des sciences et des techniques (Jean-François Luneau). S'esquisse ainsi, au fil de ces textes, une cartographie du monde matériel aux parcours multiples, dont on n'a pas fini de lister les entrées et les croisements d'éclairage possibles: objet de consommation, objet publicitaire, objet technique, objet bourgeois et objet de décoration, objet ethnologique, objet-souvenir du voyageur, objet-preuve de l'enquête policière, objet de collection et objet d'art, objet poétique ou romanesque, objet-relique, objet hybride, objet unique et objet de série, etc.


Sur la mémoire des objets

Ce livre passionant se lit comme un roman d'aventures riches en rebondissements. Dès son commencement, il nous invite à soulever subrepticement le voile d'Isis cachant un monde invisible aux non-initiés. Ce livre permet alors, d'aborder l'intimité d'une relation profonde et métaphysique entre un collectionneur et ses objets. Singulier et original en son genre, il laisse à chacun libre choix de croire ou de ne pas croire à ce qui peut tous nous toucher de manières différentes.

Ce livre est aussi l'écho d'un principe important qu'Aristote nommait la catharsis... car l'Art accompagne l'Homme depuis son origine.


When the Japanese within six weeks of Pearl Harbor took control of 90 percent of the world’s rubber supply, the U.S. dropped the speed limit to 35 mph to protect tires, and then, in three years, invented from scratch a synthetic-rubber industry that allowed Allied armies to roll over the Nazis. At its peak, Henry Ford’s Willow Run Plant produced a B-24 Liberator every two hours, around the clock. Shipyards in Long Beach and Sausalito spat out Liberty ships at a rate of two a day for four years; the record was a ship built in four days, 15 hours and 29 minutes. A single American factory, Chrysler’s Detroit Arsenal, built more tanks than the whole of the Third Reich.

Jean 501 - Marilyn Monroe par Philippe Halsman pour Life (1952)

Data Center

Téléphone

Voiture

Déchets : Cimetierre de bâteaux au Bangladesh

Usine Boeing Everett

L'usine Boeing d'Everett, à Everett, dans l'État de Washington, est l'usine d'assemblage des avions de ligne de Boeing. Construit en 1967, il s'agit du plus gros bâtiment du monde en termes de volume, avec 13 385 378 m3, pour une surface totale de 399 480 m2. C'est dans cette usine que sont construits les gros-porteurs 747, 767, 777 et 787.

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.