Le grand retournement - Bagdad Beyrouth - Richard Labévière - Seuil - Octobre 2006

Le livre décrit le retournement de politique de la France, par Jacques Chirac, se résignant à ne plus défendre la même politique qui a connue son heure de gloire en s'opposant aux Etats-Unis à l'ONU. La position commune de la France et des Etats-Unis sur la résolution 1559 en serait, selon l'auteur, l'illustration.


Les dollars de la terreur- Richard Labevière - Perrin - octobre 2009


Plusieurs révélations sur les attentats meurtriers de Nairobi, Dar es-Salaam et la tuerie de Louxor tendent à prouver que les Etats-Unis et leurs alliés saoudiens parrainent et financent les islamistes radicaux. Nouée par les services américains de renseignement et les fanatiques religieux, cette alliance objective a commencé dès 1945 en Arabie Saoudite et se poursuit aujourd'hui en Asie centrale et Extrême Orient, sans épargner l'Afrique et l'Europe.

Dans ce livre, Richard Labévière fait découvrir le blanchiment de l'argent, le crime organisé et l'affairisme mondial. Le nerf de l'islamisme n'est pas la religion, c'est l'argent... Grâce à une enquête minutieuse nourrie de reportages sur le terrain, l'auteur remet en question l'image de la politique étrangère des Etats Unis et tente non seulement de cerner la responsabilité américaine dans nombre d'attentats islamistes à travers le monde mais aussi d'analyser les erreurs stratégiques de la riposte américaine.


Auteur de plusieurs livres sur l'état de la démocratie, Richard Labévière est reporter au magazine d'information de la Télévision suisse romande, Temps présent. Rixchard Labévière a été écarté de son poste de direction de la chaine France 24 en XXXX.


Le grand bluff chinois - Thierry Wolton - Robert Laffont - avril 2007

Livre très intéressant pour en savoir un peu plus sur les coulisses de l'économie chinoise et de ses dirigeants.

La Chine fascine l'Occident ? Elle n'est qu'un dragon de papier. Les temps ont changé, les méthodes sont restées les mêmes : hier la Chine maoïste nous noyait sous sa propagande, aujourd'hui Pékin joue le grand bluff. En matière économique, politique, sociale ou diplomatique, l'empire du Milieu a bien souvent des allures de dragon de papier : mille familles communistes tiennent le pays en coupe réglée, les libertés sont inexistantes, le Parti gonfle les statistiques économiques, les entreprises les plus importantes sont propriété d'Etat, le « miracle économique » repose sur le piratage, la contrefaçon et un made in China de pacotille, un gouffre social sépare quelques riches de l'écrasante majorité des pauvres... Non, l'avenir du monde n'appartient pas à la Chine ! C'est une tout autre réalité que nous donne brillamment à voir Thierry Wolton : celle du double discours, du mensonge et de la corruption. 

Quelques idées à retenir :

1/ L'Université de Qinghua de Pékin est l'équivalent de Polytechnique en France.

2/ Citation : "Au départ, l'étranger a de l'argent et le partenaire chinois une meilleure connaissance du système.  A l'arrivée, c'est le Chinois qui a l'argent et l'étranger une meilleure connaissance du système."

3/ La SASAC est la Commission d'administration et de supervision des actifs de l'Etat, créée en 2003 pour vendre les pépites des entreprises nationales aux investisseurs étrangers tout en en gardant le contrôle. Elle pilote environ 200 entreprises.

4/ Les statistiques de la croissance chinoise (PIB) :
- mensonge à tous les niveaux hiérarchiques : 1% à 2%
- fabrication de produits invendables issus d'entreprises d'Etat : 2% à 3% (entrepôts pleins de marchandises mises au rebut)
- absorbtion de la croissance de la population active (10 millions d'individus par an) : 3% à 4%
Il faudrait donc 8% au moins de croissance pour compenser ces pesenteurs. 
Selon un économiste chinois : 7% de croissance chinoise valent 3% de croissance américaine (Cheng Xiaonong)


Pétrole, une guerre d'un siècle - William Engdahl - Jean-Cyrille Godefroy - septembre 2007

Un livre sur l'ordre mondial anglo-américain depuis la première guerre mondiale. Travail à partir d'archive, ce document présente une vision très dure des coulisses de l'économie. La grille de lecture est celle des services secrets occidentaux et des compagnies pétrolières. 


        Cet ouvrage remet radicalement en cause l'idée que l'on se fait communément de la politique internationale et de ses enjeux. Il décrit les moyens extrêmes que les Anglo-Américains sont prêts à mettre en oeuvre pour conserver une suprématie née en 1815 et renforcée au prix des deux Guerres mondiales. Nous savons, depuis l'élection de George W. Bush, que la politique américaine et le pétrole entretiennent une relation intime. William Engdahl montre que l'économie des Etats-Unis repose sur un approvisionnement en pétrole bon marché et illimité et la suprématie du dollar sur les autres monnaies. Vous découvrirez comment le premier choc pétrolier fut une incroyable et cynique manipulation conçue par Henry Kissinger pour opérer un transfert planétaire de capitaux vers les banques de Londres et de New York, au prix de la ruine des pays du Tiersmonde ; comment ces pays en faillite, contraints de s'endetter auprès du FMI, se virent prêter à grands frais ces mêmes capitaux dont ils avaient été auparavant spoliés. Vous verrez comment la géo- politique du pétrole est à l'origine de l'effondrement de l'Union soviétique, de l'éclatement de la Yougoslavie, et de l'arrivée au pouvoir puis de la chute des Talibans. Vous serez surpris d'apprendre comment, dans les années 1970, les mouvements écologistes anti-nucléaires financés par les grandes compagnies pétrolières, devinrent le cheval de bataille visant à entraver l'indépendance que l'énergie nucléaire aurait pu procurer à nombre d'Etats, afin de les maintenir dans l'orbite des pétroliers. Vous comprendrez enfin que la décision d'envahir l'Irak fut prise pour assurer l'hégémonie de la puissance anglo-américaine et le contrôle de l'économie mondiale pour les 50 ans à venir.

William Engdahl, né en 1944, est économiste et écrivain. Il a étudié les sciences politiques à l'université de Princeton et l'économie à l'université de Stockholm. Il publie depuis plus de 30 ans sur les questions énergétiques, la géopolitique et l'économie, et intervient dans les conférences internationales. Il est conseiller indépendant pour plusieurs grandes banques d'investissement.               

L'Edit de Caracalla - Xavier de C - Grasset - 2002

Ce livre sous titré "plaidoyer pour les Etats-Unis d'Occident" serait en fait l'oeuvre de Régis Debray.

Xavier de C. plaide dans cette lettre adressée à son vieil ami Régis Debray en faveur de la constitution d'Etats-Unis d'Occident. Rappel historique : l'empereur Bassanius Caracalla décida d'étendre, en 212 après Jésus-Christ, la citoyenneté romaine à tous les hommes libres de l'Empire. Et ce afin de faire cesser « chicanes et réclamations », c'est-à-dire de rallier tous les sujets à la cause de Rome, alors que les poussées barbares se faisaient de plus en plus pressantes sur les frontières. Sous-entendant que nous sommes des sujets de facto de « l'Empire d'Amérique », il propose que soit renouvelé cet acte politique « face à la montée des périls » qui menacent, selon Xavier de C., l'Occident.

Les arguments sont très bien développés symboles à l'appui. Par exemple les billets en euros sont tous illustrés par des ponts. Des ponts qui seraient un passage vers une monnaie commune occidentale faute de trouver un accord sur une monnaie mondiale.


Patrick Sabatier - Washington Confidential - JC Lattès - octobre 2008

Patrick Sabatier est un journaliste correspondant du Point à Washington. Son livre est un descriptif thématique des réalités qui se cachent derrière les mythes et clichés du pouvoir aux Etats-Unis. Le complexe militaro-financier, la Fed, le monde de la Communicatio, les armées privées, etc sont évoqués juste avant la fièvre présidentielle de fin 2008.

Plus que jamais, Washington est la capitale du monde. Mais connaît-on vraiment cette quasi-cité impériale aujourd'hui en proie au doute ? Quelle réalité se cache derrière les mythes, les clichés et les idées reçues ? Quel est le véritable pouvoir du complexe militaro-financier qui, autour du Pentagone, irrigue l'industrie nationale ? Comment la Réserve Fédérale, le Trésor, le FMI sont-ils devenus le centre névralgique d'une finance mondiale en crise ? Quelles affaires de corruption et quels scandales sexuels ont alimenté la rébellion de l'électorat américain contre Washington ? Quels lobbies décident des contrats faramineux, à l'instar de celui qui oppose EADS et Boeing ? Une année durant, Patrick Sabatier a enquêté dans les coulisses du pouvoir à Washington. Il a aussi dressé les portraits de certains acteurs majeurs du jeu de la démocratie : un juge à la Cour suprême, un célèbre évangéliste, un idéologue néoconservateur, un patron de syndicat, une conseillère d'Obama... Autant de personnages qui racontent les heurs et malheurs de Washington dans la fièvre de la présidentielle de 2008.Biographie de l'auteurPatrick Sabatier a été correspondant en Asie et aux États-Unis, puis directeur adjoint de la rédaction de Libération. Il collabore aujourd'hui au Point depuis Washington.              

Le Monde est un enfant qui joue - Alexandre Adler - Grasset - avril 2009

La phrase est de Héraclite. Un livre qui propose une analyse essentiellement tournée sur le Moyen-Orient. Alexandre Adler résume les inversions de rapports de force suite à la crise :

  • de la finance vers l'industrie
  • des marchés vers l'Etat
  • des petits Etats vers de grands ensembles géopolitiques

L'auteur conclut qu'aujourd'hui tout dépend du Moyen-Orient. Les enjeux des prochaines années tournent autour de ce qu'il va se passer en Iran.


La face cachée du pétrole - Eric Laurent - Plon- 2006

Un vrai travail d'enquête sur les coulisses des multinationales du pétrole. On y croise évidemment les services secrets et de nombreux groupes d'influences. L'ouvrage aborde la question des réserves pétrolières, de la crise de 1973, de l'Irak, etc.

Eric Laurent est allé rencontrer David Rockfeller ce qui a été pour lui une expérience étrange. D'autres anecdotes sont intéressantes comme la visite d'un ancien responsable des services secrets américains dans la banlieue de Washington. Sur les étagères de son bureau, un nombre incroyable de livres sur la chute de l'Empire Romain. « Je suis frappé de découvrir que sa bibliothèque, dans sa maison de la banlieue de Washington, est remplie de livres sur le déclin et la chute de l’Empire Romain » Témoignage d’Eric Laurent en parlant de William Casey, Directeur de la CIA. 

15 ans qui bouleversèrent le monde - Thierry de Montbrial - Dunod - octobre 2003

Thierry de Montbrial est un des meilleurs spécialiste de relations internationales. Il est fondateur de l'Institut Français de Relations Internationales en 1979. Il a été le premier directeur du Centre d'Analyse et de Prévision (CAP) du Ministère des affaires étrangères avec à l'époque comme collègues Jean-Louis Gergorin et comme subordonné Dominique de Villepin.


AffairEs atomiques - Dominique Lorentz - Les arènes - février 2001

Le livre est préfacé par Alexandre Adler ce qui apporte une sorte de caution de qualité et de sérieux a priori. Presque 600 pages consacrées aux affaires nucléaires depuis la création de la bombe jusqu'au développement de l'industrie nucléaire civile. La thèse du livre est que la porosité entre le nucléaire civil et le militaire est plus faible que l'on croit. Il est donc indispensable qu'un pays détenteur du nucléaire civil soit une puissance civilisée et organisée. Le livre explique aussi comme les américains ont diffusé l'arme atomique à leurs alliés de manière secrète et indirecte pour éviter l'intervention du Congrès pendant la guerre froide.


La CIA en France - Frédéric Charpier - Seuil - janvier 2008

Ouvrage qui récapitule les principales affaires impliquant les services secrets américains en France depuis 50 ans. Ces sujets ont des conséquences directes sur la vie des affaires et de la politique française.

L'une des grandes ironies du monde du Renseignement, c'est qu'on y consacre autant de temps et d'énergie à espionner ses amis qu'à surveiller ses ennemis. Pour les Etats-Unis, la France a toujours été une amie un peu particulière, une amie prête à ruer dans les brancards à la moindre occasion et n'hésitant pas, on l'a encore vu au moment de la seconde guerre du Golfe, à se dresser carrément sur le chemin de l'oncle Sam. Il est donc passionnant de suivre, à travers ce livre remarquablement bien écrit et documenté, la manière dont la "Company" s'efforça dès sa création d'infiltrer les hautes sphères de l'Hexagone, non seulement pour les avoir à l'oeil, mais aussi pour influencer la politique de la France. Bien sûr, il faudrait être d'une naïveté à toute épreuve pour ne pas soupçonner que de telles pratiques existent. Mais à les voir ainsi exposées de façon brutale et imparable, on ne peut s'empêcher d'éprouver un certain sentiment d'amertume et de se dire que le "Renseignement" n'est pas toujours, comme le prétendait Bismarck, "un métier de seigneur"! Le même livre sur le KGB en France serait passionant.

LE CHOC DES EMPIRES - JEAN MICHEL QUATREPOINT - 2014

Ce livre présente les stratégies économiques et commerciales des Etats-Unis, de la Chine et de l'Allemagne avec un angle historico-économique très intéressant. La France passe pour nation dépassée faute d'avoir su définir une stratégie et une tactique patriotique. Ses atouts (armée, diplomatie, influence cluturelle) se sont dilués dans l'Europe et ses élites ont préféré transofrmer l'héritage des Gaullistes/Communistes en quelques groupes du CAC 40 sous influence américaine que de consolider ses PME en ETI. 
L'auteur fait très bien ressortir les faiblesses françaises et l'absence d'anticipation de la part des dirigeants. Le livre contient plein d'exemples pertinents.

Livre passionnant et bien documenté : l'auteur sait piocher habilement dans les chiffres sociaux-économiques, dans l'histoire et l'actualité. A partir de ces éléments, il dresse un bilan pertinent des lacunes françaises et propose quelques pistes pour en sortir. Les libéraux et les communistes devraient le livre. Il faut espérer que ce livre inspirera l'émergence de la troisième voie à la française : notre entreprise-nation. 

Notes de lecture :

l'alliance sini-américaine puis le revirement vis à vis du Japon

les raisons historiques de la vitalité économique alllemande : le modèle "entreprise-nation",  l'héritage de Bismark (Sonderweg), p119
- la qulaité des produits : dès 1887 les anglais font voter une loi obligeant les exportateurs allemands à afficher le "made in germany" afin de détourner les consommateurs britanniques. Mais c'est l'inverse qui se produit : les allemands investissent dans l'innovation et leurs produits deviennent alors les plus recherchés.
- le foot : formation et apprentissage (en France tendance à faire des trafics d'adolescents provenant d'Afrique)
- des liens historiques forts avec les Etats-Unis :
Lors du premier siècle d'existence des Etats-Unis, les allemands étaient la troisième communauté d'origine derrière les anglais et les esclaves. 270 000 immigrants en 1790.
Les Etats-Unis ont soutenu le redressement de l'allemagne entre les deux guerres : de 1925 à 1928, l'Allemagne a pu payer ses réparations sans avoir besoin d'un excédent de sa balance commerciale. Après la seconde guerre mondiale, ils ne se privent pas pour piller son industrie comme les Russes.
- rôle de Ludwig Erhard, de l'école de Fribourg, de la morale kantienne.
- réunification allemande bien gérée : "il fallait que le capital aille vers les hommes, afin que les hommes n'aillent vers le capital". La réunification n'a pas eu pour effet d'arriver l'Allemagne à l'Europe mais l'Europe à l'Allemagne.
- Berlin : capitale d'Empire plutôt que capitale d'Etat
- Le retour du Saint-Empire Germanique

mais des points faibles :
- démographie
- coût de la réunification : 1 500 milliards d'euros sur 20 ans
- informatique
- énergie
- forces militaires (à relativiser)

La comparaison de la situation allemande avec celle de France est intéressant p147

Médiocrité des dirigeants français p162 et 163

Fondations influentes : Friedrich-Ebert (proche SPD), Konrad-Adenauer (proche CDU), Bertelsmann

Effets pervers de la baisse des taux de la BCE sous Trichet

Parcours politique de Mme Merkel

Politique de lutte contre la corruption en Chine 

Typologie de la société chinoise


Personnalités citées : Bismark, Angela Merkel, Mao Zedong, Hu Jintao, Xi Linpin, Bo Xilaï

Copyright (c) 2015. Tous droits réservés.
contact : christophe@auger.media