> CARTE : les habitants

Forte hétérogénéité des populations

Répartition de la population et densité

Eparpillement de la population dans des « Pays » aux profils très hétérogènes. Peu de nomadisme. Porosité en termes de mouvements de population définitifs (immigration) et forte croissance en termes de déplacements courts termes (affaires et tourisme).

Déséquilibre majeur de la répartition géographique des populations : les 20 premiers pays représentent 80% de la population mondiale : la Chine et l'Inde sont des pays saturés et connaissant de graves problèmes démographiques et écologiques.

Les autres zones sont quasiment vides mais avec des niveaux de concentrations ponctuels élevés : grandes métropoles, en particulier en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique.
L'hémisphère sud est relativement vide : il représente quelques % de la population mondiale.

Croissance exponentielle depuis une centaine d'année et non stabilisée sauf en Europe et en Amérique du Nord. Cette tendance s'explique par l'élévation du niveau de vie (baisse de la TMI, baisse de la mortalité) et par une forte natalité.

Des déséquilibres majeurs conduisant souvent à des catastrophes (pertes humaines en milliers signalées en rouge) : -  - -  - - - - Habitations non sécurisées dans les zones à risque (tsunami au Japon et en Indonésie).
- Promiscuité favorisant la transmission d'épidémies.

Flux migratoires mal maîtrisés ce qui provoque des situations sanitaires difficiles/dramatiques.

CARTE : SANTE

Forte concentration d'insécurité alimentaire sur l'Afrique, une partie du Moyen-Orient et en Asie du Sud. Inégalités très importantes dans l'accès aux soins.

Phénomène virale (immunodéficience) marqué en Afrique Orientale. A l'inverse les pays riches souffrent de leurs propres pathologies liées à la surconsommation : diabètes, obésité aux Etats-Unis et de plus en plus en Europe et dans les pays émergents.

L'Europe de l'Est, le Japon et la Russie sont les plus sujets aux suicides : anciens empires en situation économique difficile (Austro-Hongrois, URSS, Japon avant l'émergence de la Chine et de la Corée). Un cas curieux au Surinam ?


CARTE : EDUCATION ET NIVEAUX DE VIE

Les zones équatoriales et tropicales sont les plus dangereuses de la planète. Le développement humain (indice IDH) s'avère beaucoup plus faibles dans ces zones.
Le climat pourrait être une explication. Ces pays apparaissent comme étant aussi ceux dont le niveau d'alphabétisation est le plus faible.
760 millions d'individus (dont 2/3 de femmes sont analphabètes).


CARTE : CULTURE TOURISME ET ART

Les dix villes les plus visitées : New-York, Londres, Paris, Istanbul, Bangkok, Singapour, Kuala Lumpour, Hong Kong et Shanghaï. Certains classements ajoutent Madrid et Frankort et sortent New York et Shanghaï. Ce sont des villes « plaques tournantes » pour le tourisme (Paris, Istanbul, Bangkok), les affaires (Shanghaï, Hong Kong) ou les deux (Singapour, New-York, Dubaï).

Les centres religieux : Le Vatican en Italie, La Mecque en Arabie Saoudite, le Potala à Lhassa au Tibet donc en Chine, l'Université d'Al Azhar en Egypte (site da mosquée fondée en 970), Kerbala en Irak.

Concentration de vieux documents historiques dans quelques bibliothèques emblématiques. Les sites les plus remarquables sont labellisés par l'organisme Unesco : les Etats-Unis et l'Europe de l'Ouest englobent la majorité de ces endroits.

CARTE : LANGUES ET ETHNIES

Pas de langue universelle. Quelques langues dominantes. Un pourcentage de l'ordre de 25% de la population est capable de parler une autre langue que sa langue maternelle. L'Anglais et le Chinois sont les langues dominantes.

Elles n'ont pas de points communs et utilisent des caractères très différents.

La logique de ses deux langues impacte les mentalités/façons de réfléchir de ceux qui les utilisent. Beaucoup de langues très locales se maintiennent mais ne permettent pas d'accéder à la connaissance ni de communiquer avec le reste de la planète. L'utilisation des langues est la résultante de guerres entre les principales nations ou civilisations de la planète : les premières nations à s'exporter de manière conquérante et dans la durée ont imposées leurs langues : anglais, espagnols, portugais, hollandais, français, et russe. Les langues des perses ou des chinois sont restées plus concentrées sur leurs terres d'origine.

Copyright (c) 2015. Tous droits réservés.
contact : christophe@auger.media