CULTURES > CONCLUSION

> CULTURES

"La culture compte plus que tout pour certains. Son "poids" l'emporte largement sur les [richesses] matérielles, les [pouvoirs], la majorité de la [population] ne vit d'ailleurs que pour elle. Et son rôle n'est pas très bien conceptualisé dans l'organisation du [système économique] capitaliste. Les  [Talent]se scindent d'ailleurs de plus en plus entre les adeptes de Culture et ceux qui s'en détachent, devenus très matérialistes, consuméristes (nouveaux riches). Peut-on aimer le pouvoir et la culture en même temps ?Certains ont même prêté des propos à Churchill qu'il n'a pas tenu [1]. Quand on lui aurait demandé de couper dans le budget des arts pour l'effort de guerre, il aurait répondu : "Alors pourquoi nous battons-nous ?"

En occident, après les décennies surconsommation de TV dans les années 80/90, les deux décennies de dispersion puis fragmentation avec l'utilisation d'Internet et des réseaux sociaux sur téléphones mobiles, l'Hommo Oeconomicus commence à détruire la planète. Il faut donc le faire disparaître et le remplacer par un Hommo Lucidus In Aequilibrium et remettre la culture et la connaissance au centre.

La culture ou les cultures car il y en a évidemment plusieurs a été l'objet de nombreuses études, livres, thèses. 

Simplement, elle regroupe :

des attributs basiques comme la [langue], une tentative d'explication de la vie [religion ou philosophie] ainsi que des [us et coutumes], le mode de vie en quelque sorte.

des arts pour lesquels il est périllieux de faire une sorte de classification, 

mais aussi les loisirs non considérés comme des arts mais plus "facilement partageables" entre cultures différentes. En France on dénombre 40 millions de consoles de jeux dans les foyers. Il y a au sein même des composantes culturelles d'un pays des éléments communs (jeux et sports) , d'autres pas (alimentation), et même certains qui s'opposent (règles de vie). Y a-t-il des valeurs universelles, constitutives de l'Humanité, de la Civilisation en général ? Et comment éviter l'éthnocentrisme ?

La jeunesse se détourne d'une grande partie de la culture pour se focaliser sur le plus facile à appréhender : le foot, la musique, les jeux. C'est bien mais à la longue, ce n'est pas suffisant pour faire vivre une civilisation. Seule la culture développe l'esprit critique. Sans elle, les êtres sont la proie des idéologies les plus funestes [1]. Nous risquons donc une forme d'effondrement [] puis de disparition de la civilisation. Encore faut-il savoir de quelle civilisation il est question.

Le sentiment, l'amour, la joie, la tristesse, le chagrin, la douleur, la haine....

[1] Le néttoyage éthique de l'Art et de l'Histoire empêche la vie intérieure et transforme l'homme libre en "déambulant approbatif" Philippe Muray.


La culture, cadre préalable à un système politique. Comme une seconde nature, la culture, remplace les lois de la nature chez l'Homme. Tout semble opposer les sociétés modernes et les sociétés anciennes.