FICHIERS PDF


Environnement

Matières premières

Objets

Immobilier
Une étude de Patrick Artus de Natixis en 2010 sur les prix de l'immobilier en France
Etude 2010 sur les ménages propriétaires
Etude datant de 2010 réalisé par le Cabinet Deloitte
Rapport sur l'Etat du logement en France en 2011

Grandes fortunes

Talents

Populations

Etats-nations

Institutions

Entreprises

Trois pouvoirs

Normes

Diplomatie
Rapport Védrine sur l'intégration de la France dans l'OTAN

Force

Commerce international

Monnaie

Finance

Information

Energie

Transports

Santé

Sciences

Crime

Langues

Religions & philosophies

Us & Coutumes

Architecture

Peinture

Musique

Littérature & Poésie

Cinéma & Séries

Sport

Jeux


Vous trouverez ici des liens vers :

Des moteurs de recherche sur Internet. Quelques sites utiles pour déterminer l'adresse IP de quelquechose ou les langages avec lesquels sont écrits des sites web.

Des informations sur le monde des entreprises : management et secteurs économiques

Des revues et sites de recherches

Des images remarquables 

Des cartes synthétiques


Un monde complexe...

"La chose la plus incompréhensible à propos du monde, c'est qu'il est compréhensible." 

Phrase paradoxale extraite de Comment je vois le monde d'Albert Einstein (1934), car si, grâce à la science, le monde devient de plus en plus compréhensible, en même temps, l'explosion du nombre d'informations numériques produites (cf ci-après) aboutie à une représentation du monde très complexe et donc difficilement compréhensible.

"L'Intelligence ne réfléchit plus. La question de l'intensité et de la qualité de l'engagement intellectuel de nos contemporains dans l'objet de leur réflexion est en effet posée à l'échelle du monde, et particulièrement au sommet de la société". Marin de Viry

... SUBMERGé par la data sous la menace de l'iA

Croissance des données

IA : Intelligence Artificielle 

La quantité d'informations produites lors des derniers jours dépasse déjà celle accumulée depuis l'apparition de l'écriture. Les professionnels recoivent individuellement une centaine d'e-mails par jour en moyenne. On parle de 150 à 300 milliards d'e-mails échangés par jour et 300 000 tweets postés par minute (1) . 

Les chiffres donnent le tournis. Les SMS deviennent les instruments de la transmission de pensée (du professionnel au régistre amoureux). 

Toutes ces données existeront pendant des durées inconnues, très longues, mais personne ne sait qui les consultera. Personne ne sait qui sera capable de les exhumer. Des archéologues électroniques du futur ? Les descendants des générations comptemporaines sauront-ils tout de leurs ascendants, un peu comme Michel Houellebecq illustre la série des  Daniel (24, 25 etc) dans le roman La possibilité d'une île (2005) ? Enchainera-t'on des générations avec une parfaite connaissance des actes, écrits, pensées de leurs aînés ? Comment allons nous léguer toutes ces informations aux nouvelles générations ? Et peut-être qu'un jour une bombe électromagnétique réduira au néant ces souvenirs.

Il faut imaginer les quantités. 

L'informatique peut coder 256 caractères, c'est à dire largement plus que notre alphabet, sous forme de 0 ou de 1 formant un "octet" (octo = huits chiffres 0 ou 1, en mode binaire, cela fait donc 2x2x2x2x2x2x2x2=256 combinaisons possibles). 

1 mega octet c'est 10  octets, soit un million d'octets (1 000 000 donc 6 zéros). Cest la quantité de données nécessaires pour définir une photo.

Ensuite, on ajoute 3 zéros (on multiplie par 1000) :

Giga 10(un Giga c'est la taille d'un petit film), Tera 1012 (c'est la taille d'une grande bibliothèque comme celle du Congrès des Etats-Unis), Peta 1015, Exa 1018, Zetta 1021, Yotta 1024

L'exabyte est l'unité de mesure retenue par Cisco (cf graphique) pour mesurer le trafic mensuel sur Internet. Avec l'e-mail et les réseaux sociaux, une moitié de l'humanité (accès à Internet) produit en temps réel de plus en plus d'informations : textes, photos, vidéos, etc. Les télécommincations assurent sans problème leur diffusion, mais, en réception, le cerveau humain n'a lui pas du tout évolué. Celui-ci présente des signes de saturation selon les spécialistes de l'économie de l'attention et de régression depuis l'émergence des réseaux sociaux.

Pour traiter toutes ces données, l'intelligence artificielle va peut-être apporter des solutions mais aussi soulever beaucoup de questions d'éthique alors que, dans le même temps, les plateformes digitales prennent le pouvoir sur les Etats affaiblis et endettés . Comment appréhender les conséquences politiques de ces phénomènes ?

(1) statistiques radicati.com et Romain Hennion, Anissa Makhlouf dans Cyber-sécurité, Eyrolles 2008

Bruno Patino parle de la civilisation du poisson rouge

Les réseaux sociaux, la surinformation empêchent la concentration à tel point que notre mémoire se rapproche de celle d'un poisson rouge, connue pour être très limitée.

Le monde est-il devenu incompréhensible ou l’a-t-il toujours été ?

Galactica

Le maelstrom d'informations diffusé par les médias donne une image illisible du monde à tel point qu'il n'est plus possible de mener des débats rationnels.   

Dans l'histoire de l'humanité, l'Homme a changé sa compréhension du monde en plusieurs étapes : de la révolution cognitive, bien expliquée dans le livre Sapiens, de Yuval Hariri, jusqu'à la mise en place de l’enseignement obligatoire. Aujourd'hui, avec l’accès quasi-illimité à la connaissance que procure Internet, notre capacité à absorber et interpréter des flux d'informations contradictoires et inintelligibles atteint une limite y compris pour les élites. Le monde paraît confus et incompréhensible [1]

Il y a plusieurs siècles, quelques érudits comme Leonard de Vinci pouvaient maîtriser la plupart des connaissances disponibles à leur époque :  culture (philosophie, histoire), savoir-faire techniques (peinture, chimie, etc). Ce temps est révolu et de nouvelles disciplines issues du progrès foisonnent. C’est l’essor des spécialistes et des experts. Mais malheureusement il est devenu de plus en plus difficile de donner une vision cohérente du monde et de l'enseigner . Un manque qui pourrait engendrer la fin d'une civilisation.

[1] Edgard Morin est le philosophe le plus impliqué sur cette question - 10 principes ici

"On n’a jamais eu un tel écart entre la complexité du monde et la capacité des gens à comprendre le monde.". Laurent Alexandre

COMPLEXITé ABOUTISSANT à la naissance d'une civilisation

Naissance d'une civilisation

Dans un ouvrage précurseur publié en 1998 par l'Organisation des Nations Unies, Yves Brunsvick et André Danzin analysent les bouleversements provoqués par la Mondialisation. Ils parlent de "Naissance d'une civilisation". 

Le phénomène majeur est la "poussée de la complexité". La philosophie de la certitude qui a sous-tendu la plupart des idéologies sociales cède la place à la philosophie de l'incertitude

Selons les auteurs, les modèles mentaux des Lumières tendaient à résoudre la complexité par la simplification. Peu à peu, le cartésiannisme, version appauvrie de la pensée du philosophe, avait conduit à raisonner par division des problèmes donnant la préférence aux traitements séparés des parties. Aujourd'hui, l'interdépendance des questions oblige de préférer les relations des parties entre elles et avec le tout. Pascal l'emporte sur Descartes.